Accueil 
Qui 
Charte 
Messages 
Parole... 
Vassula 
Saint Suaire 
La Passion 
La Prière 
Écoute 
Références 
Livre d'or 
Plan du Site 

 

 

 

 

 

La méthodeMs. joyeuxMs. lumineuxMs. douloureuxMs. glorieux

 

 

 

Les Mystères glorieux

La Résurrection de Jésus (Mt 28.1-20 ; Mc 16.1-18 ; Lc 24.1-43 ; Jn 20.1-29)
fruit du mystère : le relèvement du péché, la Foi

L'Ascension de Jésus au ciel (Mc 16.19-20 ; Lc 24.44-53 ; Ac 1.3-11)
fruit du mystère : le désir du Ciel, l'espérance

L'effusion du Saint Esprit au jour de la Pentecôte (Ac 2.1-41)
fruit du mystère : les dons du Saint-Esprit

La Dormition et l'Assomption de Marie au ciel (2 R 2.11 ; Tradition ; LG 59)
fruit du mystère : la bonne mort

Le Couronnement de Marie dans le ciel (Ap 12.1 ; Tradition ; LG 59 et 68)
fruit du mystère : dévotion envers Marie

 

Télécharger les Mystères glorieux
Document Word prêt à imprimer pour prier
avec les illustrations de qualité supérieure
( 520 Ko, environ 2 min )
Télécharger au format PDF
(Plus rapide 147 Ko environ 45 sec)

 

 

   

Faites tout d'abord le signe de croix,

embrassez la Croix du chapelet et, ensuite, suivez les illustrations

 

Dire le Credo de Nicée-Constantinople ou le Symbole des Apôtres, selon votre préférence.

Credo de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible.

Je crois en un seul Seigneur Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles.

Il est Dieu né de Dieu, Lumière née de la Lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu. Engendré non pas créé, de même nature que le Père et par Lui tout a été fait.

Pour nous les hommes et pour notre salut, Il descendit du Ciel. Par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie, et Il s'est fait homme.

Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau. Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et Il monta au Ciel. Il est assis à la droite du Père.

Il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts, et son Règne n'aura pas de fin.

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie. Il procède du Père et du Fils. Avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire. Il a parlé par les prophètes.

Je crois en l'Église, Une, Sainte, Catholique et Apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir.
Amen.

Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu le Père tout-puissant,
Créateur du ciel et de la terre,
et en Jésus-Christ Son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint Esprit,
est né de la Vierge marie,
a souffert sous Ponce Pilate,
a été crucifié, est mort, a été enseveli,
est descendu aux enfers ;
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d'où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois au Saint Esprit,
à la Sainte Église catholique,
à la communion des saints,
à la rémission des péchés,
à la résurrection de la chair,
et à la vie éternelle.
Amen.

   

Notre Père qui êtes aux cieux,
que votre Nom soit sanctifié,
que votre Règne arrive,
que votre Volonté soit faite sur la terre comme au ciel,
donnez-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés,
ne nous laissez pas succomber à la tentation,
mais délivrez-nous du mal.
Amen.

   

Trois fois, chacune des fois pour augmenter la Foi, l'espérance et la charité (l'amour du prochain)

Je vous salue, Marie, pleine de grâce ;
le Seigneur est avec vous ;
vous êtes bénie entre toutes les femmes ;
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte-Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

   

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
comme il était au commencement, maintenant et toujours
et dans tous les siècles des siècles.
Amen.

Saint Michel Archange,
défendez-nous dans le combat,
soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon !
Que Dieu lui fasse sentir Son empire, nous Vous en supplions !
Et Vous, Prince de la Milice Céleste,
précipitez en enfer, par la Force Divine,
Satan et les autres esprits mauvais
qui rôdent dans le monde pour la perte des âmes !
Amen.

Souvenez-Vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à Votre protection, imploré Votre assistance ou réclamé Vos suffrages, ait été abandonné. Animé de cette confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je viens à Vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à Vos pieds. Ô Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer.
Amen.

Annoncer le premier Mystère : La Résurrection de Jésus
Beaucoup lisent le texte de méditation ici, il convient de le méditer pendant les Je vous salue Marie. Vous pouvez aussi les méditer directement sans les lire au préalable.

Notre Père qui êtes aux cieux,
que votre Nom soit sanctifié,
que votre Règne arrive,
que votre Volonté soit faite sur la terre comme au ciel,
donnez-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés,
ne nous laissez pas succomber à la tentation,
mais délivrez-nous du mal.
Amen.

   

La Résurrection de Jésus : le relèvement du péché, la Foi
 

  1. Après le jour du sabbat, comme le premier jour de la semaine commençait à poindre, Marie de Magdala et l’autre Marie vinrent visiter le sépulcre.
  2. Il se fit un grand tremblement de terre : l’Ange du Seigneur descendit du ciel et vint rouler la pierre, sur laquelle il s’assit. Il avait l’aspect de l’éclair, et sa robe était blanche comme neige.
  3. A sa vue, les gardes tressaillirent d’effroi et devinrent comme morts. Mais l’ange prit la parole et dit aux femmes : « Ne craignez point, vous : je sais bien que vous cherchez Jésus, le Crucifié. Il n'est pas ici, car il est ressuscité comme il l’avait dit. »
  4. « Venez voir le lieu où il gisait, et vite allez dire à ses disciples : Il est ressuscité d’entre les morts, et voilà qu’il vous précède en Galilée ; c’est là que vous le verrez. » Tout émues et pleines de joie, elles coururent porter la nouvelle à ses disciples.
  5. Jésus apparut à Marie de Magdala dont il avait chassé sept démons. Elle alla le rapporter à ceux qui avaient été ses compagnons et qui étaient dans le deuil et dans les larmes. Et ceux-là, l’entendant dire qu’il vivait et qu’elle l’avait vu, ne la crurent pas.
  6. Le soir, Jésus vint et se tint au milieu des disciples et il leur dit : « Paix à vous ! » Ayant dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie à la vue du Seigneur.
  7. Or Thomas n'y était pas et il leur dit : « Si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets pas ma main dans son côté, je ne croirai pas. »
  8. Huit jours après, Jésus vint, Puis il dit à Thomas : « Porte ton doigt ici ; voici mes mains ; avance ta main et mets-la dans mon côté, et ne sois plus incrédule, mais croyant. Parce que tu me vois, tu crois. Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru. »
  9. Puis les disciples se rendirent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait donné rendez-vous. Et il leur dit : « Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé ; celui qui ne croira pas, sera condamné.
  10. Et voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom ils chasseront les démons, ils parleront en langues nouvelles, ils saisiront des serpents, et s’ils boivent quelque poison mortel, il ne leur fera aucun mal ; ils imposeront les mains aux infirmes et ceux-ci seront guéris.


 

Dix fois, en méditant le Mystère et son fruit : le relèvement du péché, la Foi

Je vous salue, Marie, pleine de grâce ;
le Seigneur est avec vous ;
vous êtes bénie entre toutes les femmes ;
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte-Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

   

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
comme il était au commencement, maintenant et toujours
et dans tous les siècles des siècles.
Amen.

A laquelle on ajoute la prière donnée par Notre Sainte Marie à Fatima :

Ô mon Jésus,
pardonnez-nous nos péchés,
préservez-nous du feu de l'enfer,
et conduisez toutes les âmes au Ciel,
surtout celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde.
Amen.

Puis nous ajoutons la prière donnée par Notre Seigneur Jésus à Vassula :

Jésus mon seul amour,
je prie pour ceux que Tu aimes mais qui ne savent pas T'aimer ;
puissent-ils être purifiés et guéris
afin qu'eux aussi soient exemptés de tout mal.
Amen.

 

Nous pouvons ajouter pour le bénéfice des âmes du purgatoire :

 

Que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix.
Amen.

 

Et encore la très belle invocation :

 

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.

Annoncer le second Mystère : L'Ascension de Jésus au ciel
Beaucoup lisent le texte de méditation ici, il convient de le méditer pendant les Je vous salue Marie. Vous pouvez aussi les méditer directement sans les lire au préalable.

Notre Père qui êtes aux cieux,
que votre Nom soit sanctifié,
que votre Règne arrive,
que votre Volonté soit faite sur la terre comme au ciel,
donnez-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés,
ne nous laissez pas succomber à la tentation,
mais délivrez-nous du mal.
Amen.

   

L'Ascension de Jésus au ciel : le désir du Ciel, l'espérance
 

  1. C’est encore aux apôtres qu’avec de nombreuses preuves il s’était présenté vivant après sa passion ; pendant quarante jours, il leur était apparu et les avait entretenus du Royaume de Dieu.
  2. Alors, au cours d’un repas qu’il partageait avec eux, il leur enjoignit de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’y attendre ce que le Père avait promis.
  3. « ce que, dit-il, vous avez entendu de ma bouche : Jean, lui, a baptisé avec de l’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés sous peu de jours. »
  4. Étant donc réunis, ils l’interrogeaient ainsi : « Seigneur, est-ce maintenant, le temps où tu vas restaurer la royauté en Israël ? »
  5. Il leur répondit : « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et moments que le Père a fixés de sa seule autorité.
  6. Mais vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous. »
  7. « Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »
  8. A ces mots, sous leurs regards, il s’éleva, et une nuée le déroba à leurs yeux.
  9. Et comme ils étaient là, les yeux fixés au ciel pendant qu’il s’en allait, voici que deux hommes vêtus de blanc se trouvèrent à leurs côtés.
  10. Ils leur dirent : « Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous ainsi à regarder le ciel ? Ce Jésus, qui, d’auprès de vous, a été enlevé au ciel viendra comme cela, de la même manière que vous l’avez vu s'en aller dans le ciel. »


 

Dix fois, en méditant le Mystère et son fruit : le désir du Ciel, l'espérance

Je vous salue, Marie, pleine de grâce ;
le Seigneur est avec vous ;
vous êtes bénie entre toutes les femmes ;
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte-Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

   

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
comme il était au commencement, maintenant et toujours
et dans tous les siècles des siècles.
Amen.

Ô mon Jésus,
pardonnez-nous nos péchés,
préservez-nous du feu de l'enfer,
et conduisez toutes les âmes au Ciel,
surtout celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde.
Amen.

Jésus mon seul amour,
je prie pour ceux que Tu aimes mais qui ne savent pas T'aimer ;
puissent-ils être purifiés et guéris
afin qu'eux aussi soient exemptés de tout mal.
Amen.

Que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix.
Amen.

 

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.

Annoncer le troisième Mystère : L'effusion du Saint Esprit au jour de la Pentecôte
Beaucoup lisent le texte de méditation ici, il convient de le méditer pendant les Je vous salue Marie. Vous pouvez aussi les méditer directement sans les lire au préalable.

Notre Père qui êtes aux cieux,
que votre Nom soit sanctifié,
que votre Règne arrive,
que votre Volonté soit faite sur la terre comme au ciel,
donnez-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés,
ne nous laissez pas succomber à la tentation,
mais délivrez-nous du mal.
Amen.

   

L'effusion du Saint Esprit au jour de la Pentecôte : les dons du Saint esprit
 

  1. Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu, quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d’un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient.
  2. Ils virent apparaître des langues qu’on eût dites de feu ; elles se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent alors remplis de l’Esprit Saint et commencèrent à parler en d'autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.
  3. Or il y avait, demeurant à Jérusalem, des hommes dévots de toutes les nations qui sont sous le ciel. Au bruit qui se produisit, la multitude se rassembla et fut confondue.
  4. Chacun les entendait parler en son propre idiome. Ils étaient stupéfaits, et, tout étonnés, ils disaient : « Ces hommes qui parlent, ne sont-ils pas tous Galiléens ? »
  5. « Comment se fait-il alors que chacun de nous les entende dans son propre idiome maternel ? Nous les entendons publier dans notre langue les merveilles de Dieu ! »
  6. Tous étaient stupéfaits et se disaient, perplexes, l’un à l’autre : « Que peut bien être cela ? » D’autres encore disaient en se moquant : « Ils sont pleins de vin doux ! »
  7. Pierre, alors, debout avec les Onze, éleva la voix et leur adressa ces mots : « Hommes de Judée et vous tous qui résidez à Jérusalem, apprenez ceci, prêtez l’oreille à mes paroles.
  8. Non, ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez ; ce n’est d’ailleurs que la troisième heure du jour. Mais c’est bien ce qu’a dit le prophète :
  9. « Il se fera dans les derniers temps, dit Dieu,que je répandrai de mon Esprit sur toute chair. Alors vos fils et vos filles prophétiseront,vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards des songes. Et moi, sur mes serviteurs et sur mes servantes je répandrai de mon Esprit. »
  10. « Et je ferai paraître des prodiges là-haut dans le ciel et des signes ici-bas sur la terre. Le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang, avant que vienne le Jour du Seigneur, ce grand Jour. Et quiconque alors invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. »


 

Dix fois, en méditant le Mystère et son fruit : les dons du Saint Esprit

Je vous salue, Marie, pleine de grâce ;
le Seigneur est avec vous ;
vous êtes bénie entre toutes les femmes ;
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte-Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

   

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
comme il était au commencement, maintenant et toujours
et dans tous les siècles des siècles.
Amen.

Ô mon Jésus,
pardonnez-nous nos péchés,
préservez-nous du feu de l'enfer,
et conduisez toutes les âmes au Ciel,
surtout celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde.
Amen.

Jésus mon seul amour,
je prie pour ceux que Tu aimes mais qui ne savent pas T'aimer ;
puissent-ils être purifiés et guéris
afin qu'eux aussi soient exemptés de tout mal.
Amen.

Que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix.
Amen.

 

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.

Annoncer le quatrième Mystère : La Dormition et l'Assomption de Marie au ciel
Beaucoup lisent le texte de méditation ici, il convient de le méditer pendant les Je vous salue Marie. Vous pouvez aussi les méditer directement sans les lire au préalable.

Notre Père qui êtes aux cieux,
que votre Nom soit sanctifié,
que votre Règne arrive,
que votre Volonté soit faite sur la terre comme au ciel,
donnez-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés,
ne nous laissez pas succomber à la tentation,
mais délivrez-nous du mal.
Amen.

   

La Dormition et l'Assomption de Marie au ciel : la bonne mort
 

  1. A l'approche de l'heure de la réunion avec son Dieu, Marie pria pour l'accomplissement de la promesse que Jésus lui avait faite le jour de l'ascension. Les apôtres et plusieurs disciples furent convoqués par des anges dans diverses parties du monde, pour se rendre à Ephèse en toute hâte, auprès de Marie.
  2. Dans sa maison, Marie semblait au moment de mourir. Vers le soir, son visage était comme illuminé. Les apôtres s'approchèrent et Marie les bénit tour à tour. Elle parla à tous, et fit tout ce que Jésus lui avait enjoint à Béthanie.
  3. Pendant ce temps l'autel fut préparé, et les apôtres se revêtirent pour le service divin. Quand Pierre eut communié et donné la communion aux autres apôtres, il porta à Marie le saint sacrement et l'extrême onction.
  4. A la réception de la sainte Eucharistie, une lumière éclatante entra dans Marie. Son visage était épanoui et souriant comme dans sa jeunesse. Ses yeux, pleins d'une sainte joie, étaient tournés vers le ciel.
  5. Alors le toit de la maison disparut montrant l'intérieur de la Jérusalem céleste. Il en descendit comme deux nuées d'innombrables anges, et une voie lumineuse se dirigea vers Marie. Une montagne lumineuse s'éleva de Marie jusque dans la Jérusalem céleste.
  6. Elle tendit les bras et son corps se souleva. Son âme sortit et les anges la séparèrent du corps qui retomba. L'âme de Marie entra dans la Jérusalem céleste et arriva jusqu'au trône de la très sainte Trinité.
  7. Le corps de Marie reposait le visage rayonnant, les yeux fermés, les bras croisés sur la poitrine c'était la neuvième heure comme l'heure de la mort de notre Sauveur.
  8. Puis le Saint corps fut lavé sans qu'aucun n'en voit la chair. On déposa des herbes aromatiques, des fleurs blanches, rouges et bleu céleste. Puis le corps fut enveloppé dans les linges et placé dans un cercueil léger.
  9. Les apôtres se relayèrent pour le porter au sépulcre. Il faisait tout à fait nuit quand on ferma le tombeau. Une voie lumineuse descendit du ciel, et avec elle une forme brillante semblable à l'âme de Marie, accompagnée de la figure de Notre-seigneur.
  10. Le corps de Marie sortit resplendissant du tombeau, transfiguré, s'unit à son âme, et s'éleva vers le ciel. La figure de Jésus-Christ, avec des rayons partant de ses cicatrices, planait devant elle.

D'après Anne Catherine Emmerich


 

Dix fois, en méditant le Mystère et son fruit : la bonne mort

Je vous salue, Marie, pleine de grâce ;
le Seigneur est avec vous ;
vous êtes bénie entre toutes les femmes ;
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte-Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

   

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
comme il était au commencement, maintenant et toujours
et dans tous les siècles des siècles.
Amen.

Ô mon Jésus,
pardonnez-nous nos péchés,
préservez-nous du feu de l'enfer,
et conduisez toutes les âmes au Ciel,
surtout celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde.
Amen.

Jésus mon seul amour,
je prie pour ceux que Tu aimes mais qui ne savent pas T'aimer ;
puissent-ils être purifiés et guéris
afin qu'eux aussi soient exemptés de tout mal.
Amen.

Que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix.
Amen.

 

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.

Annoncer le cinquième Mystère : Le Couronnement de Marie dans le ciel
Beaucoup lisent le texte de méditation ici, il convient de le méditer pendant les Je vous salue Marie. Vous pouvez aussi les méditer directement sans les lire au préalable.

Notre Père qui êtes aux cieux,
que votre Nom soit sanctifié,
que votre Règne arrive,
que votre Volonté soit faite sur la terre comme au ciel,
donnez-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés,
ne nous laissez pas succomber à la tentation,
mais délivrez-nous du mal.
Amen.

   

Le Couronnement de Marie dans le ciel : dévotion envers Marie
 

  1. Un grand nombre d'âmes furent délivrées du purgatoire et suivirent l'âme de Marie quand elle entra dans le ciel. Dans la Jérusalem Céleste vinrent à sa rencontre avec une joie respectueuse un grand nombre d'âmes.
  2. Se trouvaient là plusieurs patriarches, ainsi que Joachim, Anne, Joseph, Elisabeth, Zacharie et Jean-Baptiste. Marie prit son essor à travers eux tous jusqu'au trône de Dieu et de son Fils qui faisait éclater au-dessus la lumière qui sortait de ses blessures.
  3. Le Seigneur Jésus la reçut avec un amour tout divin, lui présenta comme un sceptre et lui montra la terre au-dessous d'elle comme s'il lui conférait un pouvoir particulier. Alors la Sainte Vierge Marie entra dans la gloire couronnée de douze étoiles avec le titre de reine du Ciel par son saint Fils.
  4. Quelques-uns des apôtres, notamment Jean et Pierre, durent voir tout cela, car ils avaient les yeux levés au ciel. Les autres étaient prosternés vers la terre. Tout était plein de lumière et de splendeur. C'était comme lors de l'ascension de Jésus-Christ.
  5. Thomas et Jonathan se précipitèrent vers l'entrée du caveau, et Jean les suivit. Ils entrèrent, et s'agenouillèrent. Alors Jean s'approcha du cercueil, qui faisait un peu saillie au-dessus de la fosse, détacha les bandes qui l'entouraient, et enleva le couvercle.
  6. Et ils furent saisis d'un profond étonnement lorsqu'ils ne virent devant eux que les linceuls vides, conservant encore la forme du saint corps mais qui n'était plus sur la terre. Jean cria à l'entrée du caveau : « Venez et voyez, Elle n'est plus ici ».
  7. Alors ils entrèrent deux par deux dans l'étroit caveau, et virent avec étonnement les linges vides étendus sous leurs yeux. Étant sortis, tous s'agenouillèrent à terre, regardèrent le ciel en levant les bras et prièrent.
  8. Ils pleurèrent et louèrent le Seigneur et sa mère, leur chère et tendre mère, lui adressant, comme des enfants fidèles, les douces paroles d'amour que l'Esprit saint mettait sur leurs lèvres.
  9. Alors ils se souvinrent de cette nuée lumineuse qu'après les funérailles ils avaient vu descendre vers le tombeau et remonter au ciel. Jean retira respectueusement du cercueil les linceuls de la sainte Vierge, les plia, les roula, les prit avec lui.
  10. Puis il remit le couvercle. Les apôtres quittèrent le caveau, dont l'entrée resta masquée par le massif de verdure.

D'après Anne Catherine Emmerich


 

Dix fois, en méditant le Mystère et son fruit : dévotion envers Marie

Je vous salue, Marie, pleine de grâce ;
le Seigneur est avec vous ;
vous êtes bénie entre toutes les femmes ;
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte-Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

   

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
comme il était au commencement, maintenant et toujours
et dans tous les siècles des siècles.
Amen.

Ô mon Jésus,
pardonnez-nous nos péchés,
préservez-nous du feu de l'enfer,
et conduisez toutes les âmes au Ciel,
surtout celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde.
Amen.

Jésus mon seul amour,
je prie pour ceux que Tu aimes mais qui ne savent pas T'aimer ;
puissent-ils être purifiés et guéris
afin qu'eux aussi soient exemptés de tout mal.
Amen.

Que par la Miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix.
Amen.

 

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.

 

Et nous terminons par le Salve Regina :

 

Salut ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre douceur, notre espérance, salut !
Enfants d'Eve exilés, nous crions vers vous. Vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant, dans cette vallée de larmes.
Ô vous, notre Avocate, tournez vers nous vos regards miséricordieux, et après cet exil, montrez-nous Jésus, le Fruit Béni de vos entrailles,
Ô clémente, Ô miséricordieuse, Ô très douce Vierge Marie.
Ou encore chanté en latin :

Salve Regina, Mater misericordiæ,
vita, dulcedo et spes nostra, salve.
Ad te clamamus, exsules, filii hevæ.
Ad te suspiramus, gementes et flentes, in hac lacrimarum valle.
Eia ergo, advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte.
Et Jesum benedictum fructum ventris tui,
nobis post hoc exsilium ostende.
O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria.

 

Puis nous ajoutons :

Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Jésus-Christ.
Amen.

   

 

 

 

 

Pas de Copyright (c) sur ce site. Indiquez simplement la source de vos copies. Merci.
Mise à jour le mercredi 3 décembre 2003

Menu